Le musée de l’Ambre de Colţi

Le musée de l’Ambre de Colţi

Auréolées de légendes et de mystères, Les Montagnes de Buzau abondent en phénomènes naturels uniques. La plupart d’entre nous ont entendu parler des Volcans de Boue, des Feux Vivants ou des ermitages rupestres. Mais qu’en est-il du Musée de l’Ambre de Colţi, qui abrite une exposition de bijoux et pépites d’ambre originair(e)s de la région?

Pour y aller, nous avons pris la route  nationale 10 Braşov-Buzău. Quelque part après Pătîrlagele, dans le village de Măgura, nous avons trouvé notre voie vers Colţi, mais renseignez-vous, il existe un trajet plus court. Malheureusement la route est en piteux état, et les voitures pratiquement inexistantes. Mais les collines sont parsemées de petits villages, et le paysage  assez pittoresque. Comme il ne s’agit pas d’un musée très connu, il y a de fortes chances qu’il ne soit pas ouvert, quand vous y allez. Mais n’hésitez pas à vous adresser aux habitants du village, qui vous aiderons à trouver la personne responsable, qui sera plus que ravie de vous le montrer. C’est ce que nous avons fait.

Il ne s’agit pas d’un grand musée, il n’y a d’ailleurs que deux pièces à visiter : dans la première vous trouverez l’ambre de Colţi et dans l’autre des pierres semi-précieuses et « des fleurs de mine ». Le bâtiment a un air de maison traditionnelle un peu plus grande que les autres, et d’après ce que j’ai compris des travaux sont en cours. Nous avons eu la chance de rencontrer une dame qui s’y connaissait et qui nous a parlé du rumanit, l’ambre spécifique à cet endroit, qu’on peut également trouver en Russie. Le rumanit de Colţi a 160 de nuances, parmi lesquelles une très spéciale, marron foncé, unique en son genre. D’ailleurs, la collection de Colţi est parmi les plus importantes au monde. L’ambre locale a commencé à être utilisé dans la confection de bijoux et d’amulettes à partir de la période du Paléolithique tardif, et il y a eu des périodes quand il était plus précieux que l’or. Il aurait même attiré les Argonautes, à la recherche de la légendaire Toison d’or.

L’ambre  est découvert  la plupart du temps sur la vallée de Colţi, après les pluies, quand il est plus facile à distinguer au milieu des couches d’argile. D’après ce qu’on m’a dit, la plupart des villageois ont au moins quelques morceaux, qu’ils vous montreront volontiers, si vous le désirez. Sinon, il y a un magasin de souvenirs dans le musée, où vous pouvez acheter divers bijoux en ambre de Baltique, le plus connu au monde.

Un atelier artisanal a existé dans le village jusqu’à il n’y a pas très longtemps, mais maintenant, un seul villageois connait encore les secrets de l’ambre. Ça serait vraiment dommage de perdre avec lui cette technique ancestrale, car, c’est certain, une partie de l’âme de cet endroit disparaîtrait.

Auteur : Octavia Borteş

Version Roumain

Version française : Alina Danciu

Ce voyage a été fait en avril 2010